• À propos d'Annkrist

    Annkrist    Jean-Claude leroy 

     

    À propos d'Annkrist




    Les espaces ne sont plus guère où ce qu'on appe­lait "la chanson à texte" parlait, du temps où nous-mêmes avions encore le désir de parler. Nombre d'artistes, toujours créatifs mais écartés par la cen­sure économique, ne sont plus en mesure d'être en­tendus. Parmi eux, réduite à ce mauvais silence qui ne veut pas rien dire, la chanteuse Annkrist.

    Certains connaissent Annkrist depuis longtemps, pour ses prestations scéniques, pour ses premiers disques produits en Bretagne. Disques salués par la critique, distingués par la F.NA.C. d'alors. Annkrist était le jeune et très grand talent qui allait continuer sur la voie que les aînés Léo Ferré et Colette Magny* avaient ouverte.

    Cette époque fut suivie d'une autre où sa présence passagère disputa quelques lieux à de moins talen­tueux mais plus féroces confrères. On se souvient de récitals, à Morlaix, à Paris, au Théâtre noir ou au Café de la danse, d'une soirée au festival de Montauban. En 1987 elle reçoit un prix exceptionnel décerné par l'académie Charles Cros pour deux 33 tours autoproduits : "ANGE DE NUIT" et "BLEU COBALT". Malheureusement, aucun secours commer­cial ne vient relayer cette consécration. Il n'y a qu'un rare et volontaire public à entendre les pures mer­veilles que sont "D'ORAGE ET DE CERISE", "ENEZ EUSSA" ou "LA PRÉFÉRÉE DU HAREM"... La voix d'Ann­krist est plus grave que du temps où elle chantait "PRISON 101", et si les textes, moins directement "engagés", paraissent plutôt issus d'un long chemi­nement intérieur, l'écriture proprement dite n'a pas changé, si rigoureuse et personnelle, et qui coule en­core en s'enroulant sur les rimes, avec ses mots de peintre, d'aimante, de mère et de rêveuse. Elle ra­conte différents voyages : l'Inde, le désert et "cette Bretagne où [elle] revient tout le temps"...

    Depuis, Annkrist vit dans le murmure d'un quar­tier de Paris. Elle compose toujours, puisqu'elle res­pire (à quinze ans, elle chantait déjà ses chansons), elle dévore des romans achetés au bouquiniste du coin, chérit un fils grandissant, accueille de rares amis venus du bout du monde. Parfois, elle donne rendez-vous dans un café d'angle, parle du monde, et du public. Son beau visage celte s'anime, rayonne de passion, arrange la tristesse en gaieté. On reste deux ou trois heures, puis on marche jusqu'au mé­tro...

    La nuit de chacun peut venir, c'est là que, fort d'un courage sans force, ou alors d'une force toute spiri­tuelle, quelqu'un d'unique se bat pour des mots d'amour, et pour sa vie, en artiste. Mais, dans ce do­maine, qui ose aller, juste lui dire ses propres mots, son propre chant : "Il n'y a que des prisons du monde dont je sois vraiment sûre à présent / Pourtant je sais pourquoi c'est toi que je défends" ?

    J-C Leroy
    in Tiens n°3 (1997)

     


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    15
    Jeudi 23 Février à 19:24

    Bonjour,

    J'ai rencontré Annkrist je crois dans les années 90 à Paris. J'étais déjà un grand admirateur de ses textes. J'avais eu l'occasion de la voir et l'entendre à plusieurs reprises à la fin des années 70 et dans les années 80 à Rennes où je vivais à l'époque. Un grand choc, un saisissement, qui ne m'a jamais quitté. Lorsque je réécoute ses disques, - j'ai la chance d'avoir quelques vinyls mais pas le premier malheureusement que je cherche en vain depuis des années sur internet -, j'ai toujours le même frisson. Cette rencontre à Paris à une terrasse de café, - je m'étais échappé de la bibliothèque Valeyre dans le 9ème arrondissement pour la rencontrer - m'a laissé un grand souvenir. J'étais intimidé mais après quelques instants la glace était rompue et nous avons parlé comme si nous nous connaissions depuis toujours. Je ne sais plus qui avait servi d'intermédiaire à cette rencontre. J'avais le projet d'écrire un article sur elle mais le projet n'a jamais abouti. J'adhère totalement à la proposition de Luca de lancer une opération de crowdfunding pour la réédition des disques d'Annkrist. Peut-être faudrait-il constituer un collectif ou une association pour avoir une chance de voir ce projet aboutir. Si d'autres personnes sont intéressées, je suis prêt à m'investir dans ce projet. Il faudrait savoir ce que penserait Annkrist elle-même de ce projet.

      • Lundi 12 Juin à 12:25

        Vous pouvez prendre contact directement ici, merci de votre intérêt, oui, Annkrist nous importe :

        http://www.tiensetc.org/contact

         

      • Lilé
        Mercredi 31 Mai à 17:58

        Bonjour,

        J'ai ce premier disque, ainsi que les suivants. J'ai aussi des k7 audio de pas très bonne qualité, mais avec des chansons jamais enregistrées en 2002. En 2002, le violoncelliste Ronan Pellen et l’accordéoniste Janick Martin, ont accompagné Annkrist dans trois ou quatre concert, dont un extraordinaire, au Vauban, à Brest (d'où est originaire Annkrist). Il me semble , qu'il y avait là une caméra professionnelle, et le spectacle a été enregistré. Contacter peut-être Ronan Pellen (pages blanches sur Rennes), pour savoir ce que sont devenus ces documents. Des inédits, à intégrer dans ce projet de crowdfunding (suggéré en 2015!!). Peut-être qu'un jour, un amoureux très motivé nous entraînera.. Peut-être son grand garçon, comme le fils de Léo Féré?

        J'espère qu'elle va bien, qu'elle peint, compose, écrit, et surtout chante toujours! Un jour d'hiver 1988, elle nous avait dit à tous "Je reviendrais". C'est pour quand, dis, Anne Kristine?

        Olivier (Lilé)

    14
    Dom
    Jeudi 31 Mars 2016 à 10:06

    Dommage que personne ne s'intéresse à la nécessaire réédition de ses enregistrements. Ses chansons sont largement aussi bonnes que celles d'Hubert Félix Thiéfaine.

      • Dom
        Jeudi 31 Mars 2016 à 10:10

        Grâce à un logiciel appelé Audacity,j'ai pu améliorer la qualité des chansons présentées sur ce blog c'est pas parfait mais c'est mieux que rien.

    13
    luca
    Mardi 10 Mars 2015 à 10:00
    A qui s'adresser pour proposer la reédition de l'oeuvre complète de cette artiste? Je pense qu'à travers une initiative de crowdfunding les admirateurs de cet immense talent seraient bien disponibles a co-financer la production de coffret cd+livret avec paroles et photos.

    merci
    luca

     




      • Kergad
        Lundi 11 Juillet 2016 à 21:21

        Oui ! Trois fois.

    12
    Flavio
    Samedi 10 Janvier 2015 à 13:25

    se il vous plaît, quelqu'un peut me envoyer des textes de:

     

    Par la rue haute, d'abord, Dans ta maison à toi,  La nuit tout est permis, L'étouffoir ,  Loupi-loupo et
    27, rue Kernadeis

     

    merci d'Italie

     

    flavio.poltronieri@libero.it

    11
    Marc M
    Lundi 5 Septembre 2011 à 23:10
    Annkrist est certainement la chanteuse qui m a le plus marquée et près de 40 ans apreS ' prison 101' loupi loupo .... raisonne dans ma Tete comme ..un cheval Fou comme le sel de la terre ...
    10
    cric
    Jeudi 23 Septembre 2010 à 18:05

    Bonjour, moi aussi, je suis une grande fan d'Annkrist.... j'avais les vinyl mais ils ont gonglé car restés dans ma voiture... donc, plus écoutable... Je les avais achetés lors d'un de ses passages...il y a.. lontemps, à Genève (Brasserie du Cirque -vers Plainpalais) et je regrette tellement de ne plus pouvoir les écouter !!!!  (on trouve un peu sur internet..mais c'est maigre)

    Quel dommage qu'ils n'aient pas été édités en CD.  Tant les paroles que les airs sont magiques et sa voix est bouleversante.

    Quelqu'un sait-il où je pourrais obtenir des enregistrements ???

    J'aimerais bien acheter tous ses disques....

    9
    Lundi 31 Mai 2010 à 12:47

    Bonjour,
    Mon père, Guy,  était un grand admirateur d'Annkrist, nous écoutions beaucoup ses disques, les 3 premiers, à la maison, dont j'ai hérité et que je conserve encore, depuis la mort de mon père. Je connais toutes ses chansons par coeur, et je me suis longtemps demandée ce qu'elle devenait, cette grande dame, que je me souviens aussi avoir vue en concert, au chateau de Keraoul, à Paimpol, je devais avoir une douzaine d'années. J'ai été très impressionnée par cette présence si noble, cette beauté sauvage et racée, dans on petit ensemble de satin vert emeraude.
    Aujourd'hui, moi qui écris des chansonettes, j'aurais envie de reprendre une de ses chansons, une des plus  légères, "dans ta maison à toi", une chanson qui pourrait passer auprès d'un très large auditoire, et rendre grâce au talent immense de cette poétesse, avant que le monde ne l'oublie... mais je ne suis personne... si vous pouvez transmettre ce message à Annrist, et lui dire, au moins toute mon admiration... mon père était peintre, abstrait... peut- être se souvient- elle de ce  ferventt admirateur.

    8
    jcleroy Profil de jcleroy
    Vendredi 7 Mai 2010 à 18:21
    message à bibix,
    merci de m'écrire à
    je peux faire suivre votre message à Bix.
    Salutations à Annkrist, j'espère avoir son contact direct un jour.
    jcleroy (animateur de ce blog)
    7
    bibix
    Vendredi 16 Avril 2010 à 17:06
    J'ai transmis votre texte à Annkrist qui apprécie la démarche. "Pour une fois, on me demande une autoristion !" Dans un premier temps, je peux servir d'intermédiaire entre vous et Annkrist, mais comment vous joindre de façon personnelle ?
    6
    bibix
    Samedi 19 Décembre 2009 à 17:15
    Il faut bien entendu en parler d'abord à Annkrist. A suivre.
    5
    bix
    Mardi 4 Août 2009 à 23:42
    Je connais la chanson "Les prisons du monde" d' Annkrist chantée par Christiane Stefanski depuis 1979. J'en ai fait une tentative d'adaptaion en 1981. Avec beaucoup d'admiration dans la voix Christiane m'a demandée si je connaisse l'interpretation de l'auteure de la chanson. Ce que je devais nier. J'ai cherché depuis longtemps de trouver le disque d'Annkrist avec cette chanson par ebay. C'est une offre très rare et ça aboutissait toujours par des prix trop hautes pour mon budget.  Il y a peu de temps que j'ai quand-même réussi à l'acheter aux enchères, sans pochette, mais tant pis. J'ai beaucoup aimé.
     
    Je suis activiste contre les prisons et nous faisons des emissions de radio non-professionelles. Entre nos textes parlés nous mettons - bien sûr . de la musique. Nous avons déjà fait entendre "Les prisons du monde" dans l'interpretation de Stefanski. Maintenant que nous en avons la possibilité, on va aussi présenter celle d'Annkrist. Mais je voudrais bien, que cette chanson soit aussi chantée en allemand afin au'il y ait plus de personnes qui comprennent le texte.
    Il y a une chanteuse de Cologne, qui se prépare à l'interpreter eventuellement. Elle a déjá chanté deux chansons d'Anne Sylvestre en allemand dans une de nos émissions. Seulement, pour réaliser ce projet il faudrait d'un accord d'Annkrist vis-à-vis de l'adaptation. Si quelqu'un de vous, lectrices et lecteurs de cette page, aurait la capacité et la disposition de me donner une adresse par laquelle je pourrais présenter l'adaptation et ma prière d'accord à annkrist, j'en serais bien contente.


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :