• Emincé d'Ange aux champignons de Pékin moyens

     Patrick Lafourcade, série "champignons de Pékin" : Recette n°1

     [en illustration : œuvre d' Éliette Dambès]  

    (spécialité siriusienne)

     Emincé d'Ange aux champignons de Pékin moyens

         Prenez un ange errant de la Constellation du Centaure ou à défaut un petit sédentaire de la région de Cassiopée (ils sont plus goûteux, quoique parfois un peu plus fermes). Ne vous rabattez jamais sur un ange d'une autre provenance, car il serait « indédoublable », donc indigeste : il vous resterait sur la Conscience.

       Pour un ange de taille normale, réservez 750 grammes de champignons de Pékin que vous lavez, pelez, émincez. Les meilleurs proviennent de l'hémisphère terrestre nord et plus particulièrement des plaines indiennes, chinoises, ukrainiennes ou d'anciennes mégapoles comme Mexico, Bombay et surtout Pékin. Ces agglomérations (qui furent monstrueuses) sont les plus denses en dépouilles terriennes. Les Champignons de Pékin sont récoltés en même temps que les cervelles de l'homo economicus (momifiées par les « évènements » de l'année terrienne 2025) pendant l'été local par des arcturiens hexamembres à locomotion magnétique, en scaphandre à l'épreuve des gaz nitriques et sous air conditionné, avec isolation pour des températures de l'ordre de +85° le jour et -155° la nuit.

       Jetez vos champignons dans une poêle en granit des Gémeaux et faites-les réduire dans une cuiller à soupe de fluide inter-galactique caillé dans un bain de photons cueillis à même le Big Bang le plus proche. Les « pékins » vont rendre un jus fleurant fort l'huile de vidange, ce qui est normal et ne préjuge en rien de l'arôme final. Faites-les bien égoutter, puis saupoudrez-les de trois cuillerées à soupe de cervelle humaine désséchée moulue fin (l'AOC Tokyo est recommandée ; à défaut se rabattre sur un label « de pays » : un London, par exemple, ou un Bangkok).

       Chuchotez avec précision à l'oreille de votre ange les dimensions des morceaux dont vous souhaitez lui voir prendre la forme. Dès qu'il se sera éxécuté (après l'habituel dédoublement photo-salvateur), faites revenir sur une plaque vos dés ou vos lamelles d'anges aux petits egos-paranos entiers, carapace comprise.

       L'ange du Centaure prendra une teinte cramoisie striée de blanc pur, tandis que celui de Cassiopée virera au bleu sombre avec des stries d'or brillant.

       Dès que vous voyez ces couleurs apparaitre, versez 5 cl d'éther d'Orion sur votre plaque chauffée à plein feu, ajoutez les champignons encore frémissants, brassez,  jetez une allumette sur le tout et disparaissez complètement de ce bas-monde.

       Pendant la digestion, vous méditerez avec profit les deux axiomes ci-dessous :

     

    « Laisse ton esprit s'ébattre dans la fadeur, unis ton souffle dans l'indifférencié, suis le spontané et sois sans égoïsme. »

    Zhuangzi

     

    « Chacun a l'infini qu'il mérite. »

    Octavio Paz


    Patrick Lafourcade
    Image d'après "La Femme-champignon" d'Éliette Dambès (1979)

     

     

     


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    5
    hurzi
    Samedi 30 Avril 2011 à 12:53
    Bonjour Vincent, Merci de la promptitude vos réponse. Mon Email est le suivant philipperhurzi@yahoo.com ne pas omettre les 2 « p » de philippe sinon cela ne marche pas. Maintenant j’ai une petite question ou habitez-vous ? Et à quelle époque avez-vous connu Patrick car en parlant avec Dominique Bourget il m’a dit que votre nom ne lui était pas inconnu mais n’arrivait pas à vous situer…en inde ou en France… that is the question ?? Pour ma part je vis en Inde, a Pondy et plus précisément actuellement à Kottaimedu, au sud de Pondy a 12 bon km, depuis aout 2004, je suis suisse de Genève et…architecte…mais j’ai dû aller à l’école pour l’apprendre, je ne suis pas un autodidacte comme l’étais Patrick. Si vous retrouver des textes ou voulez simplement exprimer certaines impression au sujet de Patrick, n’hésitez pas le faire. Et Ganapatrack le mérite bien. En vous remerciant d’avance. Amicalement votre philippe
    4
    roy vincent
    Vendredi 29 Avril 2011 à 13:34

    J'ai travaillé pour Patrik en temp qu'ebeniste et oui c'etait bien un grand H! j'ai beaucoup de peine d'avoir perdu cette amis papa indien, quatre vie dans une,c'est un peux ce qu'il etait. Quant nous buvions enssemble il aimait me dire " il en est bien assez d'etre pauvre!!! mais si en plus il fallait que l'on se prive!!!"  suivi d'un triquons a la folie!. Marin, Architect par nature comme il disait, ebeniste, charpentier naval et apiculteur,ecrivain bref il ne s'interessé pas seulement a des sujet mais se passionné pour cela. envoyée moi votre e mail si je retrouve des textes je vous les envoies.

    Amicalement votre

     

    Vincent

     

    3
    hurzi
    Vendredi 29 Avril 2011 à 12:12

     

    Merci Vincent, cela serait super car de la poésie à la Ganapatrack ça doit être quelque chose…. J’ai envoyé certains de ses textes a des amis profs de français à Genève, ma ville natale, et tous m’ont dit qu’il avait « une vrai patte, non pas d’oie, mais d’écrivain, un style nerveux, énergique, percutant. Poète, créateur, artiste. Un Homme avec un grand H !!! » et c’était bien le cas…

    Amicalement votre

                                       philippe

    2
    Roy Vincent
    Mardi 26 Avril 2011 à 13:59

    Oui Philippe c'est bien des textes de Patrick

    je sais aussi qu'il avait ecrit une nouvelle ou un recueille de poesie

    qui n'est plus édité aujourd'hui. J'ai peux etre quelque doc je vais

    jeter un coup d'oeuil

    vincent

     

    roy16000@hotmail.fr

    1
    hurzi
    Vendredi 8 Avril 2011 à 12:10

    je connaissais un Patrick Lafourcade qui vivait en Inde, a Pondicherry. est-il l'auteur de ce texte?? son frere se nomme Olivier et une de ses fille Myriam

    merci pour tous renseignements, car Patrick nous a quitté il y a peu et nous tentons de constituer un recueil de ses ecrits...qui sont de la meme veine que celui-ci.

    amicalement votre

                                  philippe H.



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :