• Errance angoissée

    Jean-Claude Leroy
     

    angoisse de vivre
    mer immense
    ton noyé réclame
    une bouée d'éther

    donne-lui la clef
    du dernier songe
    vers midi perdu
    son corps soulève
    le nadir lointain

    parfait nuage
    que le ciel étreint
    l'être voyage
    croisant la gorge
    de l'assoiffé qui meurt

    au clair de sa peur
    le malade passe
    de prière en prière
    entre rêveurs de sang
    et partageant sa mort

    rendez-vous vers midi
    au nadir tout à l'heure
    à l'envers de toi
    gagné par le silence
    quand tu te perds en lui




    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :