• La poésie, feu dedans le trait d'union ! (Guy Benoit)

      Guy Benoit                         (Enquête sur l'artiste, Tiens n°6)

     

    La poésie, feu dedans le trait d'union ! (Guy Benoit)



    […]
    La poésie, feu dedans le trait d’union !

    A travers les battements qui improvisent la loi du monde, la pulsion évolutive défie l’instinct de conservation, racines et esquisses accélèrent dans les deux sens : équilibre – déséquilibre, pourrissement - germination... Notre confiance est de gauche parce que nous prenons fait et cause pour la créature soupirant à hauteur de création, parce que nous voulons extraire de l’ordre conservateur l’or qui s’y est amoindri, figé, parce que nous acceptons les risques en un lieu de pur humain (comme on dit pur esprit) contenant plus que ce qu’il contient. La droite, elle, se cantonne dans la gestion des imperfections et inégalités de l’espèce, elle a “peur pour tout ce qui existe”*. Le chantage à la légitimité défigure une pensée droite en pensée de droite   – ainsi de la spiritualité !

    La confiscation réactionnaire des valeurs de la tradition n’a que trop duré.

    Le sacré, la médiation symbolique se souviennent du rapport qu’entretenait l’humanité des origines avec le divin. Ne pas ignorer ces valeurs mais les brancher sur le corps à corps contemporain. Un véritable corps à esprit. Du brouillon de l’âme à la souveraineté de la conscience. Il est plaisant de parier que les messages de l’A.D.N. réservent bien des surprises.

    Voyants d’hier et d’aujourd’hui sont les pionniers de ces ouvertures par lesquelles l’humanité est appelée à se dépasser, à capter l’univers dans un clin d’œil réciproque.

    Autant nous rejetons une démarche qui s’arrêterait à l’horizon historique, autant nous nous méfions d’une spiritualité nous tenant à l’écart du devenir qui nous cisèle et donne faim. Bref, nous rêvons d’un socialisme au visage de la connaissance.

    Nous, projetés dans un temps caché, simultané, où la vie, entre reproduction et création, cherche à s’étonner de nos propres interrogations.

     

    La route de l’Un ne se fait pas avec du même.

     

    Guy Benoit

    in Mai Hors Saison n°11, (1986)

    * Jules Romains

     


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :