• Même quand elle se termine

     Guy Benoit

    l’épreuve des faits
     
    en arrière vers ton dos
    voilà que tu te retrouves vieux
    sans prolongement ni chambre à part
    pour gagner
     
    l’autre fenêtre
     
    comme endormie
     
    laisse plus d’espace
    qu’une ligne droite et des papiers jaunis
     
    une trêve au jour le jour
     
    parce que
     
    la vie n’attend personne

     
     
              °°°


    bien possible
    que des mouettes déjà et des embruns
    dites à mes amis qu’il y avait un grand vide à me sentir sable irisé
    on reste avec la sensation d’avoir eu vent et de passer par beaucoup de temps

                °°°


      d’emblée, on décline
    le dedans des yeux dans les yeux devant
    une entente s’y prépare
    œil pour œil obscur
    et la suite des ombres de traverse
    au fond de nous au fond des autres au fond
    « lorsque la mort avisagea »


                °°°


      (qui meurt de loin très loin sur le motif déprend ce que j’en pense : un cadavre
    rien qu’à sa nuit
    parmi)


                °°°


      un piètre testament
    je crève encore du jour d’après indispensable à notre nouveauté
     
                                    guy benoit 
                                 in Tiens n°13 

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :