• Michel Dugué : Poèmes (2000)

    Michel Dugué


    La pluie n’aura livré
    qu’une éclaircie, un
    tremblement de l’air,
    une hésitation limpide,
    un frissonnement vite
    réprimé.

    Elle aura glissé sous les linges
    une humidité passagère.


                (Bleu 1)


                    *



    Les volets bleus — plus bleus
    depuis que je l’ai dit.

    Aurore de bleu
    sous un ciel couvert.

    Toute autre couleur à l’écart.

    Rien qu’un bleu
    de volets fermés.

    Une attention de bleu
    comme une entaille et
    alentour l’éloge du bleu.


                (Bleu 2)



                    *


    Cet état de silence
    d’où se lèvent les mots
    pareils à des pas sous
    quelque voûte romane.

    Ils sonnent et réveillent
    le temps, l’approfondissent,
    le disputent à sa fin.


            (Vertige)



                    *


    Mais où se recentre-t-elle
    cette lumière si dissipée ?

    En quel lieu favorable
    se repose-t-elle du jour et
    de notre indifférence ?


            (Veille)




                            Michel Dugué
                                   in Tiens n°9


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :