• nuit du 12 février 2010

     Éric Meunié
    Écologie & Politique










    422
    Tout mauvais cinéaste obtient de la mairie du quatrième arrondissement qu’on fasse place nette de la place des Vosges pour y rejouer vingt fois la même scène (sous les tilleuls). Mais quel biographe obtiendra pour faciliter son travail et pallier les défaillances de son imagination qu’on lui rende les circonstances d’un passé qui le hante. Donnez-moi seulement les trois premiers jours de juillet 1971, rue Beautreillis.

    350
    Si le travail ne modifie rien, c’est parce qu’il n’est lui même qu’une modification du désir. Si cependant la production ne s’arrête jamais, c’est parce qu’elle ne suffit pas à éteindre le feu, mais montre la distance à tenir pour (lui) survivre. Des fantômes de silhouettes en pare-feu, telles sont les œuvres que laisse chaque pose prise devant lui.

    259
    Les meilleurs lecteurs sont écrivains. Les meilleures lectures des écrivains s’expriment en jalousie. Enragé de jalousie et d’impuissance car précédé au lieu mental auquel il se croyait seul prédestiné, tel est le lecteur que tout écrivain souhaite s’annexer.

    157
    La plupart du temps, je me pense immortel. Et comme je suis superstitieux, j’ai l’intuition que cette pensée (dont procède toute paix en moi) me sera fatale.

    157
    Quand je sens que le plâtre commence à prendre dans mes parties intimes, je vide mon livret d’épargne populaire et m’engage dans la rue des professionnelles.

    156
    Avant de déclencher, le photographe crie en direction de la noce : tous ceux qui ne me voient pas ne seront pas vus. Je pense évidemment : jugement dernier.

    152
    Certes c’est horrible pour un être aussi délicat que moi de périr sous les coups de barbares inconscients mais qui d’autre sinon ferait ce sale boulot ?

    110
    Les catastrophes guérissent de la timidité. Avec un naufrage intime, tombent les inhibitions devant la beauté.

    113
    Elle porte ses seins si haut sur le buste que sa tête ronde lui fait un troisième sein avec sa bouche pour téton.

    104
    La littérature est l’état critique de la langue. (Consciente d’elle-même, menacée par cette conscience.)

    75
    Dieu ne survit pas à toutes les morts contenues dans une seule vie d’homme.

    54
    La conscience est le seul espace produit par le temps.

    62
    Tous les porteurs de ski ont l’air d’aller se faire crucifier.

    52
    D’une détresse entière seulement je puis me relever.

    47
    À force de prévenir le malheur il arrive paré.

    42
    Une lampe allumée en plein jour : une maladie.

    41
    Son intelligence combat les angles morts.

    34
    Ma chaussure en a plein la bouche.

    27
    L’habitude fait le paysage.

    25
    Relativiser. Revitaliser.

    Éric Meunié,
    Poésie complète (Exils éditeur, 2006)



    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :