• Réveil meurtrier

    Gwenn Audic

     

    Retourner à l'espace et à la terre ne se fait pour moi
    jamais sans douleur

    Depuis l'obscurité du corps où je m'absorbe chaque nuit
    je me cogne contre les murs osseux de ma tête

    Et je pleure des nausées qui m'accablent et ravivent
    en moi le désir de la matrice

    Je en peux retourner sans cesse à des origines que j'ignore

    Comment inventer un chemin de lumière et de légèreté ?

    La vibration de mon chant retentit au milieu du désert
    et me nourrit de douceur et de miel éthérique

    Un chemin se fraye parmi les haute herbes
    Une douce voix m'invite à me baigner dans sa lueur bleutée

    Les notes jaillies de mon intérieur se sont faites cocon pour
    m'accueillir dans ce monde où je cherche encore ma place

    Mon corps m'invite à habiter l'amour, mais chaque jour
    je recommence une nouvelle lutte

    Pour qu'à la fin de mon temps je puisse m'y loger
    enfin…

    Gwenn Audic

    (extrait de  Un Voyage, éditions La Centaurée, 2016)

     

    Gwenn Audic-Dessin "Un Voyage", p.19

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :