• SGDG

     Arthur

    SGDG

    J’existe – et suis en rage – depuis assez de temps pour noter que cette époque, mal partie de si belle lurette, étrenne d’une année sur l’autre une calamiteuse accélération dans l’abomination.

    Mais voici que sur ce, ayant été brutalement confronté au piteux résultat, largement annoncé, des multiples abus d’excès en tout genre auxquels je me suis systématiquement livré, la catastrophe actuelle se décline selon plusieurs modes :

    ♦ au plus-que-parfait du subjonctif, une méchante santé de fer ne risquait pas de rouiller de sitôt chez un hydropathe impénitent ;

    ♦ conjugués à divers temps du passif, ces huit lustres d’études en biturologie (cf. mon mémoire sur l’expression populaire qui a bu aura soif) m’ont fait sanctionner par la Faculté : prohibition éternelle du verre solitaire et de la bacchanale collective ;

    ♦ le présent de l’indicatif s’avère oukase enregistré AVC (Assez de Vins et de Coquetèles) ;

    ♦ le point le plus délicat demeure le conditionnel du subjectif, quand le comment du pourquoi dévoile douloureusement, bribe après bribe, l’intime enchevêtrement d’un fondamental désespoir inné et des cohortes velléitaires qui ont monté la garde, tire-bouchon au goulot, tout autour du secret défense d’un Ego myope phagocyté par un Surmoi bouffé aux mythes.

    Ce qu’on s’obstine à appeler le présent, c’est-à-dire l’inéluctable procession d’instants qui échappent le plus souvent à tout contrôle conscient, s’écoule plus ou moins pacifiquement, d’anicroches en lassants atermoiements, en développant discours et diversions relatifs aux âges qui se succèdent et destinés évidemment à alourdir encore la pesanteur d’un tel monde.

    Certes la guérilla devient générale et tend à se répandre dans l’univers. Mais l’inégalité des armes est telle entre quelques poignées de mafias dominantes et une écrasante masse d’ilotes qu’il ne s’agit encore que d’obstruction.

    L’idéologie pernicieuse du progrès qui nous enferre dans celle d’un misérable confort permis à quelques-uns – et objet de promesses pour les autres – œuvre davantage à la perpétuation de l’esclavage que la multiplication hyperbolique des interdits et des enceintes fortifiées.

    Souvenons-nous une fois de plus que la victoire se donnera à ceux qui auront su mettre le désordre sans l’aimer, loin des glorioles et des nostalgies, dans ce Bigbrotherland dépourvu de la moindre conscience.

    Artichaut Lapin (sans date)

     


    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :